Présentation de la formation

Situé à Montpellier dans une région fortement soumise aux risques naturels, le parcours de master GCRN a été créé en 2003 au sein du département de géographie de l’université Paul Valéry. Unique en France et très attractif avec 50 étudiants en moyenne par cycle de deux ans, il forme les futurs professionnels de la gestion territoriale des risques naturels en apportant des réponses concrètes aux effets du changement climatique et à la réduction des vulnérabilités de nos sociétés face aux aléas naturels.

La formation développe trois volets que sont la recherche, l’insertion professionnelle et le travail de terrain à l’échelle internationale, afin que ces futurs diplômés puissent acquérir l’autonomie et les compétences recherchées par les bureaux d’étude, les collectivités, les services de l’Etat et les ONG internationales de plus en plus mobilisées sur ces problématiques. Le master est fortement adossé au LAGAM (LAboratoire de Géographie et d'Aménagement de Montpellier), ce qui assure également de nombreuses opportunités de stages aux étudiants désirant poursuivre en doctorat. Une vingtaine de docteurs ou doctorants sont en effet issus de ce parcours.

Le cursus proposé se veut à la fois académique et appliqué. Durant deux années, les étudiants reçoivent une formation théorique et pratique complète, continuellement réajustée en fonction de l’évolution de la demande des employeurs, des nouvelles normes de prévention et des connaissances scientifiques. Cette formation est assurée par des enseignants-chercheurs, des professionnels ou experts issus des services de l’Etat, des bureaux d’études, des collectivités et d’ONG. La formation prend la forme de cours en salle, de visites de sites, d’analyses de cas d’étude, d’entretiens, d’ateliers cartographiques, d’exercices (gestion de crise, cartographie participative), de voyages d’étude (Maroc, Espagne, Grèce), de conférences (rencontre annuelle Géorisque), de projets menés auprès des collectivités (diagnostics de risque et retours d’expérience), et de stages de fin d’années donnant lieu à un mémoire de recherche en M1 et d’un rapport en M2.

Un grand panel de risques naturels est abordé tout comme les multiples dispositifs, outils et cadres techniques et réglementaires permettant d’assurer leur gestion (inondations, cyclones, tsunamis, éruptions volcaniques, glissements de terrains, avalanches, submersion marine, feux de forêts). La parcours GCRN se distingue en effet par un apprentissage de tous les volets de la chaîne de gestion des risques naturels et des catastrophes que sont les diagnostics intégrés et spatialisés de vulnérabilité territoriale et humaine, les analyses coûts/bénéfices (ACB), l’évaluation des dommages par le biais des RETEX (retours d'expériences), les scénarios catastrophes et de gestion de crise, les Plans de Préventions des Risques naturels (PPRn), les Plans Communaux de Sauvegarde (PCS), les Programmes d'Actions de Prévention contre les Inondations (PAPI), etc. L’accent est mis en particulier sur les composantes socio-économiques et territoriales des risques tout en renforçant le rôle de la cartographie, des SIG et de la modélisation dans l'aide à la décision. Des notions de droit et de réglementation sont aussi abordées dans le domaine des marchés publics, de l’environnement et des risques.

Ce master s'intéresse aussi aux facteurs humains, organisationnels et institutionnels concourant au processus de production du risque sur les territoires dans divers contextes décisionnels, réglementaires, socio-économiques ou culturels, en France et à l’étranger. En effet, la catastrophe naturelle qui peut en résulter est avant tout une construction sociale et territoriale qui ne peut s’expliquer seulement par la manifestation exceptionnelle d’agents naturels. Sans enjeux ni vulnérabilités, il n’y a pas de risque ! Privilégiant l’approche géographique, un atout majeur de la formation réside dans la capacité des étudiants à produire des cartographies pertinentes pour visualiser le risque sur les territoires et faciliter sa gestion (en contrôlant par exemple l’urbanisation), pour comprendre les effets d’une catastrophe (zones touchées, intensité des dommages, effets dominos) et plus généralement pour sensibiliser et guider les acteurs de la prévention que sont les citoyens, les élus, les aménageurs, les pompiers, etc.

Par ailleurs, toute une animation s’organise autour du master par le biais de l’association Globe All Risks qui fédère les étudiants de première et deuxième année en organisant des rencontres inter-promos, des actions solidaires envers les sinistrés de catastrophes naturelles, ou en assurant une veille scientifique sur les risques naturels. Cette association a aussi vocation à entretenir le formidable réseau professionnel des anciens étudiants. Par ses actions, elle œuvre pour des échanges toujours plus riches entre étudiants, spécialistes et futurs employeurs.

Nourris de cette belle dynamique de formation dans les environnements privilégiés de notre campus et de notre région, les étudiants du master GCRN auront tous les atouts pour intégrer le monde professionnel ou de la recherche. Aptes à occuper des postes dans des bureaux d’études, ONG, EPTB, services de l’Etat, collectivités, labos de recherche, avec un pro­fil polyvalent et innovant dans les domaines de la sécurité civile, de l’aménagement, de la cartographie et de la gestion des risques et des crises. Au dernier recensement, 94% des anciens étudiants du master GCRN exerçaient un emploi en lien avec leur formation.

 

Pour en savoir plus :

Suivre la vie du master GCRN sur :

La storymap du Master GCRN : https://arcg.is/ibeKW

Facebook  : https://www.facebook.com/MasterGCRN/

Instagram :     https://www.instagram.com/p/Boqj2oGHUz0/?utm_source=ig_web_button_share_...

Linkedin :      https://www.linkedin.com/in/master-gcrn-b82bb3150/

Témoignages d'anciens étudiants et vidéos sur la chaîne youtube du master GCRN : https://www.youtube.com/channel/UCqvLa3bCq3jOBHsly1fv01Q

La plaquette du Master GCRN : plaquette_gcrn_2014.pdf

 

Ce parcours de la mention GAED est co-dirigé par les professeurs Frédéric Leone & Freddy Vinet

Pr. Freddy VINET (freddy.vinet@univ-montp3.fr)

Pr. Frédéric LEONE (frederic.leone@univ-montp3.fr)

Dernière mise à jour : 22/02/2021